La coloration permanente

Temps de lecture : 4 minutes | Publié le 12/08/2020 | Jean (INCI Beauty) | Partager sur

La coloration permanente est de loin la plus répandue, parce que c'est la seule qui permet de couvrir totalement les cheveux blancs, mais en contrepartie, c’est aussi la plus agressive. La coloration permanente utilise des ingrédients extrêmement nocifs.

Les différentes étapes de la coloration permanente

La coloration permanente pénètre réellement jusqu'au coeur du cheveu et, par une suite de réactions chimiques, modifie sa couleur jusqu’à sa prochaine repousse.

Pour cela, elle utilise d’abord une décoloration souvent à base d’ammoniaque et d’eau oxygénée. L’ammoniaque, aussi appelé agent alcalin, permet d’ouvrir les écailles de la cuticule à rebrousse-poil en gonflant le cheveu et en cassant les liaisons ioniques de la kératine (constituant principal du cheveu). Ainsi, le cortex (coeur du cheveu) devient directement accessible. Ensuite, l’eau oxygénée vient détruire la mélanine (responsable de la couleur de nos cheveux) présente dans le cortex grâce à une réaction d’oxydo-réduction (entre l’oxygène libéré et le cheveu) : nos cheveux deviennent alors très clairs, voire blancs. Une fois la décoloration faite, des précurseurs de la nouvelle coloration, fait d’une base et d’un coupleur sont introduits. Ils viennent agir dans le cortex par une suite de réactions chimiques qui permettent de recolorer le cheveu de la couleur souhaitée. La dernière étape consiste à refermer les écailles de la cuticule en appliquant des produits acides.

Les étapes sont détaillées sous forme de schéma suivant :


Schéma : (c) Couleurs Gaia : La coloration chimique

Les ingrédients utilisés dans une coloration permanente

Pour une coloration permanente, on a donc besoin de 3 produits différents :

  • la base
  • le coupleur
  • l’agent alcalin.

Les bases

Les bases que l’on retrouve les plus fréquemment dans les produits cosmétiques sont la p-phénylènediamine aussi appelée PPD, le N,N-bis(2-hydroxyethyl)-p-phénylènediamine sulfate et le p-aminophénol. Ces trois bases font partie de l’annexe III de la réglementation européenne, parce que, à haute dose ou pourcentage en masse trop élevée, elles provoquent des dommages pour la santé humaine. De plus, ce sont des ingrédients très irritants pour les peaux et les muqueuses. Deux d’entre eux sont nocifs pour les organismes aquatiques et la p-aminophénol est très dangereuse pour des expositions prolongées.

 

À savoirLa PPD fait déjà scandale aux Etats-Unis dans les années 1930

En 1933, un mascara contenant de la Paraphénylènediamine (PPD) causa chez une quinzaine de femmes d'importantes lésions oculaires, et même la cécité pour l'une d'entre elles. Ce drame ainsi que d'autres, seront mis en lumière par la FDA (Food and Drug Administration aux Etats-Unis) à travers une exposition (1936) intitulée de manière très explicite American Chamber of Horrors (La Chambre des horreurs). Suite à cet évènement, en 1938 aux USA, la première réglementation au monde sur les cosmétiques sera promulguée : la loi FD&C Act (Federal Food, Drug and Cosmetic Act). En savoir plus

On comprend donc facilement que tout utilisateur devrait prendre des mesures de sécurité importantes lors de la manipulation de ces produits et, encore plus, si celle-ci est quotidienne comme pour les coiffeurs, par exemple.

Les coupleurs

Parmi les coupleurs, on retrouve principalement le 4-amino-2-hydroxytoluène, le 2-Methyl-5-Hydroxyéthylaminophénol et le 2-Methylresorcinol. Ces produits chimiques ne sont pas réglementés en Europe, cependant, ils sont tous nocifs pour les organismes aquatiques et les deux premiers peuvent entraîner des effets à long terme sur l’écosystème. Tout comme les bases citées précédemment, ils peuvent provoquer une irritation cutanée voire une allergie, ainsi qu'une sévère irritation des yeux. 

Les agents alcalins

Pour finir, les principaux agents alcalins d’une coloration permanente sont l’ammoniaque et l’éthanolamine. Cette dernière est de plus en plus présente dans les colorations dîtes "sans ammoniaque", néanmoins même si son odeur est moins forte et plus agréable à supporter, sa dangerosité reste équivalente à celle de l'ammonique. Ces deux ingrédients sont très corrosifs et irritants, ils sont nocifs pour l’environnement. Ils peuvent tous deux provoquer des brûlures au niveau de la peau et de graves lésions oculaires ainsi que des irritations des voies respiratoires.

Bien que très efficace, la coloration permanente est un produit très agressif pour les cheveux. Elle impacte l'environnement, mais aussi la santé des coiffeurs qui l'utilisent quotidiennement.

Remerciements : Déane GOUJARD, Elève ingénieure à SIGMA Clermont, pour les recherches effectuées dans le cadre d'un stage de fin de 1ère année chez INCI Beauty.
Sylvie DUCKI, professeure de chimie organique à SIGMA

Pour en savoir plus et accéder à toutes les fonctionnalités

Téléchargez notre application !

INCI Beauty est un projet indépendant. Pour le soutenir, vous avez la possibilité de faire un don. Merci.