Opinion finale du CSSC sur le Dioxyde de Titane

Temps de lecture : 3 minutes | Publié le 13/10/2020 | Jean (INCI Beauty) | Partager sur

Suite à une demande de la Commission Européenne, le CSSC (Comité Scientifique Européen) vient de rendre son opinion finale concernant l'utilisation du Dioxyde de Titane en cosmétique. Ce document fait suite à une opinion préliminaire publiée en août dernier.

Par rapport, à l'opinion préliminaire on constate une modification de la concentration maximale préconisée de dioxyde de titane dans les produits coiffants en spray à 1,4% (au lieu de 1,64%) pour les consommateurs et à 1.1% (au lieu de 1.0%) pour les coiffeurs. 

Voici la traduction de la conclusion de cet avis final.

À la lumière des données fournies et de sa classification comme cancérigène Cat. 2 (inhalation) à l'annexe VI du règlement (CE) n°1272/2008, le CSSC considère-t-il que le dioxyde de titane est sans danger lorsqu'il est utilisé comme filtre UV (entrée 27 annexe VI) dans des produits cosmétiques jusqu'à une concentration maximale de 25%, comme colorant (entrée 143 annexe IV) et comme ingrédient dans tous les autres produits cosmétiques ?

Sur la base de l’évaluation de la sécurité, le CSSC est d’avis que l’utilisation de dioxyde de titane pigmentaire (TiO2) jusqu’à une concentration maximale de 25% dans un produit en aérosol coiffant typique n’est pas sans danger pour les consommateurs et pour les coiffeurs.

L'évaluation de la sécurité a montré que l'utilisation de TiO2 pigmentaire dans de la poudre libre jusqu'à une concentration maximale de 25% dans une application de maquillage du visage typique est sans danger pour le consommateur en général.

Il convient de noter que ces conclusions sont fondées sur une évaluation de la sécurité du TiO2 dans le contexte d'une éventuelle classification comme cancérogène de catégorie 2 (par inhalation). Cela signifie que les conclusions tirées dans le présent avis sont applicables à l'utilisation de TiO2 pigmentaire dans un produit cosmétique susceptible de donner lieu à une exposition des consommateurs par inhalation (c'est-à-dire les produits sous forme d'aérosol, de spray et de poudre). En tant que tel, l'avis n'est applicable à aucun pigment nacré en raison de la nature composite de ces matériaux, dont le TiO2 n'est qu'un constituant mineur.

Si l'utilisation du dioxyde de titane jusqu'à 25% n'est pas considérée comme sûre, quelle est selon le CSSC, la concentration maximale considérée comme sûre pour pouvoir utiliser du dioxyde de titane comme ingrédient dans les produits cosmétiques ?

De l'avis du CSSC, l'utilisation de TiO2 pigmentaire dans un produit en aérosol coiffant typique est sans danger jusqu'à une concentration maximale de 1,4% pour les consommateurs et de 1,1% pour les coiffeurs.

Le CSSC a-t-il d'autres préoccupations scientifiques concernant l'utilisation du dioxyde de titane dans les produits cosmétiques ?

Il faut souligner que les conclusions du CSSC sont tirées d'un groupe de produits cosmétiques basés sur un seul type de matériau TiO2 (pigmentaire, anatase, traité en surface). En l'absence de plus d'informations, il n'est pas sûr que ces conclusions puissent être applicables à l'utilisation de matériaux pigmentaires TiO2 dans d'autres types d'applications cosmétiques similaires qui pourraient être sur le marché. À cet égard, le CSSC est d'avis que d'autres applications de matériaux pigmentaires TiO2 puissent également être considérées comme sûres si le calcul de la MoS (marge de sécurité) est effectué comme détaillé dans l'avis actuel, et si la MoS résultante pour l'utilisation combinée de différents produits est supérieure à 25 pour le grand public et pour les coiffeurs.

 

Source : 

 

Pour en savoir plus et accéder à toutes les fonctionnalités

Téléchargez notre application !

INCI Beauty est un projet indépendant. Pour le soutenir, vous avez la possibilité de faire un don. Merci.