Le résorcinol est un perturbateur endocrinien avéré pour l’Homme selon l'Anses

Temps de lecture : 3 minutes | Publié le 08/04/2020 | Jean (INCI Beauty) | Partager sur

Dans le cadre du CoRAP(*), la France et plus précisément l'ANSES est en charge depuis 2019, de l'évaluation de la Résorcine (RESORCINOL) concernant son potentiel à perturber notre système endocrinien. L'agence scientifique française vient de rendre son verdict, qui ne laisse plus aucune place au doute : L’Anses propose d’identifier le résorcinol comme un perturbateur endocrinien avéré pour l’Homme

La résorcine est un colorant capillaire très utilisé dans les colorations de type oxydantes (colorations permanentes) : son ColorIndex est CI 76505 (plus de 2000 produits en contiennent dans notre base de données). Considéré depuis 2010, comme un puissant sensibilisant par le comité scientifique européen, de nombreux doutes persistaient jusque-là quant au potentiel perturbateur endocrinien de la résorcine.

A travers ce nouveau rapport, l'ANSES ne laisse plus de place au doute et considère que la molécule peut conduire à des effets graves et préoccupants pour la santé humaine.

Extrait  : "Sur la base des données expérimentales et cliniques disponibles, les experts de l’Anses ont établi que cette substance remplit tous les critères de danger nécessaires pour être définie en tant que perturbateur endocrinien selon les critères de l’OMS et les recommandations de 2013 de la Commission européenne, à savoir :

  • Un mode d’action endocrinien : preuves solides d’un effet du résorcinol sur la régulation de la concentration des hormones thyroïdiennes via l’inhibition d’une enzyme essentielle à leur biosynthèse ;

  • Des effets néfastes sur la santé : identification d’hypothyroïdies sévères lors d’observations cliniques faisant suite à une exposition médicamenteuse importante à cette substance par voie cutanée chez l’Homme (goitre, perte d’énergie, œdème généralisé, prise de poids, dépression dans certains cas) ; Induction d’effets thyroïdiens dans des tests expérimentaux par différentes voies d’exposition ;

  • Un lien biologiquement plausible entre le mode d’action et les effets néfastes : cohérence entre l’action d’inhibition du résorcinol et les hypothyroïdies sévères observées. 

Ainsi, les preuves ayant été établies chez l’Homme, l’Anses conclut que le résorcinol est un perturbateur endocrinien avéré."

Nous vous invitons à ne plus utiliser de colorations capillaires pouvant contenir du RESORCINOL : pour les identifier, il suffit d'utiliser INCI Beauty. Nous avons modifié la mention d'alerte qui apparaît sous l'ingrédient dans l'application INCI Beauty afin de prévenir du risque : "Evaluation 2020 (ANSES) : le résorcinol est un perturbateur endocrinien avéré pour l’Homme". Cette nouvelle mention apparaîtra dès demain sur nos applications. 

* CoRAP : Community rolling action plan / Évaluation des substances - plan d'action continu communautaire

Sources :

- ECHA : les perturbateurs endocriniens en cours d'étude 
L’Anses propose d’identifier le résorcinol comme un perturbateur endocrinien avéré pour l’Homme
- Le dossier d’identification de l'ANSES, en consultation publique à l'ECHA jusqu'au 17 avril

Pour en savoir plus et accéder à toutes les fonctionnalités

Téléchargez notre application !

INCI Beauty est un projet indépendant. Pour le soutenir, vous avez la possibilité de faire un don. Merci.