DISODIUM EDTA

Ingrédient "pas terrible"
Ingrédient sans risque
Ce type d'ingrédient ne pose a priori aucun problème sur la santé humaine et son impact sur l'environnement est moindre. La plupart des extraits naturels sont en vert s'ils ne sont pas réglementés.
Ingrédient réglementé / plutôt irritant / allergène
Ce type d'ingrédient ne pose guère plus de problèmes pour la plupart d'entre nous que les précédents. Néanmoins, dans ce groupe nous commençons à trouver quelques ingrédients au pouvoir irritant, voire allergisant. D'autres peuvent aussi être réglementés (Annexe III de la réglementation européenne) : en général, ce sont des limites de concentration qui sont imposées par l'Europe. Ces ingrédients sont légèrement pénalisés dans les produits.
Ingrédient issu de la pétrochimie
Sous cette couleur, nous référençons principalement des ingrédients de synthèse peu écologiques étant donné leur procédé de fabrication polluant et/ou leur faible biodégradabilité. Les ingrédients de ce type peuvent avoir un effet indirect sur la santé humaine.
Ingrédient controversé, à risque
C'est le niveau le plus haut de pénalité pour un ingrédient. Dès lors qu'une controverse suffisamment sérieuse existe autour d'un ingrédient, il est positionné dans cette couleur. Néanmoins, avant de le placer dans une telle zone, nous nous assurons qu'il est possible de faire autrement.
  • Origine(s) : Synthétique
  • N° CAS : 139-33-3 --- 6381-92-6
  • Nom INCI : DISODIUM EDTA
  • Nom chimique : Disodium dihydrogen ethylenediaminetetraacetate
  • N° EINECS/ELINCS : 205-358-3
  • Classification : EDTA
L'EDTA (EDTA et ses principaux sels utilisés en cosmétique Disodium EDTA, Tetrasodium EDTA, Trisodium EDTA) est un agent chélateur que l'on emploie depuis les années 30 et pour lequel les industriels maîtrisent totalement la transformation et l'usage. Sa principale propriété est de complexer les métaux lourds. C'est-à-dire qu'il va en quelque sorte les neutraliser en formant avec eux un complexe, pour leur servir ensuite de transporteur et les évacuer. Il est donc assez logiquement utilisé en médecine pour lutter contre les intoxications aux métaux lourds (au plomb par exemple).
Il est souvent employé en tant que séquestrant (calcium, calcaire ...) dans les savons ou gels douches, cela permet notamment de gérer les eaux "dures".

L'ingrédient ne pose pas de problème pour la santé humaine mais son impact sur l'environnement est désastreux : il n'est pas biodégradable et est extrêmement nocif pour la nature. Les stations d'épuration ne le retiennent pas et le laissent fuir dans nos rivières ! Les filtres à charbon de notre eau potable ne sont pas plus efficaces pour l'arrêter (on réingère donc des complexes EDTA/Fer). Le problème est finalement qu'il transporte avec lui des métaux lourds, dont on ne connaît pas la destination finale.

L'EDTA et ses sels sont interdits en bio.
Ses fonctions (INCI)
  • Agent de chélation : Réagit et forme des complexes avec des ions métalliques qui pourraient affecter la stabilité et / ou l'apparence des produits cosmétiques
  • Agent de contrôle de la viscosité : Augmente ou diminue la viscosité des cosmétiques
Cet ingrédient est présent dans 13.36% des cosmétiques. Principales catégories :
  • Masque tissu (47%)
  • Crème solaire enfant (42.19%)
  • Crème solaire adulte (40.88%)
  • Soin acne et imperfection (27.88%)
  • Soin des yeux (27.5%)

Pour en savoir plus et accéder à toutes les fonctionnalités

Téléchargez notre application !