06-07-2018

Les vernis naturels, vraie alternative ou arnaque ?

Une petite touche pastel pour l'été, une couleur un peu plus foncée pour l'hiver, les vernis sont devenus pour la majorité des femmes un indispensable beauté ! Mais qu'en est-il vraiment de leur composition ? Montrées du doigt depuis plusieurs années, les substances nocives utilisées pour la fabrication des vernis à ongles sont petit à petit remplacées par des alternatives naturelles et plus saines. Ces nouvelles compositions ne présentent-elles vraiment aucun danger ?

Vernis naturel, vernis green, vernis bio... Autant de termes que l'on écoute de plus en plus mais dont la définition est encore assez floue. Leur fonction reste évidemment la même qu'un vernis à ongles classique mais les ingrédients intégrés à la liste INCI seront quant à eux totalement différents, les composants dits "chimiques" se substituant à des composants plus naturels pour notre peau, notre santé et même l'environnement. Bien sûr, il ne s'agit pas de mettre à la poubelle tous ses vernis à ongles d'un coup mais plutôt de scruter leurs étiquettes afin d'analyser leur composition. 

Notre application pourra d'ailleurs tout de suite vous renseigner sur le sujet et vous suggère les alternatives qu'il est possible d'adopter.

 

Plusieurs études ont démontré l'impact de certains composants sur notre santé, et ont donc mis en garde les consommateurs poussant de plus en plus les marques à revoir leur copie afin de proposer des vernis plus sains ou en tout cas qui n'utilisent pas les substances considérées comme très indésirables pour l'homme. Les fabricants se seraient donc mis d'accord pour évaluer ces substances à risque afin d'établir une liste et de s'engager à ne pas ou ne plus mettre tel ou tel ingrédient dans leur composition. Au début des années 2010, l'appellation "X-free" a donc vu le jour accompagné de produits plus sains avec des composants éliminés, voire totalement interdits.

Désormais, les vernis à ongles sont donc présentés en fonction des ingrédients nocifs écartés de leur formule. On va alors trouver des vernis "3-free", des vernis "5-free" ou encore des vernis "7-free" (pour les meilleurs d'entre eux). Certains fabricants arrivent même à sortir des vernis allant de 8 à 10-free sur le marché cosmétique, excluant beaucoup de composants néfastes pour notre santé. 

- Les vernis 3-free : SANS dibutyl phtalate (DBP), formaldéhyde et toluène

- Les vernis 5-free : SANS dibutyl phtalate (DBP), formaldéhyde, toluène, xylène et camphre

- Les vernis 7-free : SANS dibutyl phtalate (DBP), formaldéhyde, toluène, xylène, camphre, parabène et résine de formaldéhyde

- Les vernis 8-free : SANS dibutyl phtalate (DBP), formaldéhyde, toluène, xylène, camphre, parabène, résine de formaldéhyde et colophane

- Les vernis 10-free : SANS dibutyl phtalate (DBP), formaldéhyde, toluène, xylène, camphre, parabène, résine de formaldéhyde, colophane, styrène et benzophenone-1

Il existe aussi des vernis 14-free développés seulement par Aroma-Zone pour le moment et dépourvus d'encore plus d'ingrédients considérés comme mauvais pour la santé du consommateur.

 

Pourquoi ces substances indésirables sont-elles à éviter ?

- Dibutyl Phtalate (DBP) : Malgré sa capacité à bonifier la bonne tenue d'un vernis et donc à ne pas craqueler, ce solvant et plastifiant est interdit en cosmétique depuis la Directive 2004/93/CE. C'est un composant considéré cancérogène, mutagène et toxique pour la reproduction (CMR). Il ne devrait plus du tout apparaître sur vos étiquettes cosmétiques... européennes du moins, car les Etats-Unis et le Canada ou d'autres pays ne l'ont pas exclu.

- Formaldehyde : Normalement utilisé pour sa fonction de durcisseur, cet ingrédient est soumis à une réglementation spécifique européenne (n°605/2014) car il est classé comme cancérogène et mutagène. Il est considéré comme polluant, source d'irritation pour les yeux et les voies respiratoires (composé organique volatil, COV). A éviter également : tous les ingrédients qui pourraient contenir les termes "Form" ou "Meth". 

- Toluène : Ce solvant qui aide à protéger les pigments colorés sur l'ongle et à l'intérieur du flacon, est pourtant un composant neuro-toxique qui, à cause de l'inhalation, pourrait entraîner des maux de tête. A long terme et à cause du "trop plein" de substances, les effets nuisibles pourraient se ressentir sur le système nerveux et le foetus.

- Xylène : Également employé comme solvant, celui-ci serait susceptible d'être source d'irritation pour la peau, les yeux et les poumons lors d'inhalation. Il est d'ailleurs interdit en format spray en Europe lorsque le produit concerné est destiné pour la peau mais il est autorisé au Canada.

- Camphor (Camphre) : Ce composant utile pour assouplir le vernis à ongles est considéré comme perturbateur endocrinien et s'avèrerait également néfaste pour le système nerveux lors d'inhalation. En cosmétique, son dosage ne devrait pas être concentré à plus de 3% dans un produit.

- Parabène : Cette famille d'ingrédients issue de la pétrochimie, est l'une des plus utilisée en cosmétique car leur fonction de conservateur permettent d'empêcher le pullulement des microbes dans de nombreux produits (composant antimicrobien). On les reconnaît facilement car ils se terminent justement par "-paraben". Intégrés à une composition, ceux-ci seraient cependant susceptibles de déranger l'organisme et son bon fonctionnement et de perturber nos propriétés hormonales (particulièrement les oestrogènes) dû à leur diffusion dans le sang et donc dans les organes notamment reproducteurs. 

- Formaldehyde Resin (Résine de formaldéhyde) : Ce composant est un libérateur de formaldéhyde, c'est-à-dire qu'il peut quand même délivrer du formaldéhyde, même si ce dernier n'est pas intégré à la liste INCI. Il est utilse pour accroître l'adhérence du vernis mais son utilisation pourrait être la cause de certaines inflammations de peau. Son dosage doit tout de même être restreint à 0,01%.

- Colophonium (Colophane) : Son pouvoir liant et adhérent ne substitue pas le fait que cet ingrédient est suspecté d'être très allergisant et irritant s'il est utilisé en grande quantité. Malgré que dans un vernis la dose soit moindre et présenterait donc moins de risques, les consommateurs et notamment les femmes enceintes sont pourtant mis en garde.

- Styrene : Suspecté d'être un perturbateur endocrinien, cet ingrédient se retrouve dans de nombreuses compositions et pourrait avoir des effets toxiques et irritants pour les voies respiratoires.

- Benzophenone-1 : Lui aussi est un perturbateur endocrinien possible... Il est en tout cas classé comme tel en plus d'être un filtre UV chimique ayant la fonction de protecteur de vernis dans les flacons face aux rayons du soleil. Il pourrait également être source d'allergies.

 

Bien sûr, il faut tout de même être vigilant car les marques ne communiquent pas forcément sur ce qui est inclus ou non dans la composition INCI de leurs vernis à ongles. En effet, les fabricants vont plutôt évoquer cette appellation lorsque leurs produits sont minimum "7-free". Rassurez-vous, il est maintenant quasiment impossible d'acheter, en Europe du moins, un vernis qui contient l'un des trois premiers ingrédients de la liste.

Attention, un vernis classifié 7-free, 8-free ou 10-free ne signifie absolument pas qu'il est totalement dénué d'ingrédients indésirables... Bien au contraire ! Le problème étant que même si certaines marques n'utilisent pas le composant dit controversé, ils vont en utiliser un autre qui peut être tout aussi nocif pour la santé sauf que celui-ci n'est pas mentionné dans la liste établie par les fabricants. C'est aussi pour cette raison que seulement certaines marques communiquent sur ces appellations et que d'autres non car leur composition pourrait quand même être complètement décriée. 

En revanche, de plus en plus de marques réussissent le pari de remplacer les ingrédients indésirables par de véritables alternatives naturelles et innoffensives pour la santé et la peau.

 

Un vernis bio à 100%, c'est possible ?

On ne va pas mentir... non ce n'est pas possible d'avoir une liste INCI ultra clean du début à la fin pour ce type de produit ! Malgré tout, certaines marques tentent de s'approcher de l'ultime perfection au niveau de la composition tout en essayant de proposer les mêmes caractéristiques qu'un vernis classique au niveau du résultat final sur les ongles. Difficile donc de faire son choix parmi tous ces produits cosmétiques et leur formule "-free" car même s'ils ne contiennent pas cet ingrédient ci, ils auront celui-là... Alors notre conseil serait plutôt de limiter les dégâts en décryptant un maximum vos étiquettes même s'il n'est pas toujours évident de faire la différence entre bon produit et bon argument marketing ! La dénomination de "vernis naturel" est donc à utiliser avec la plus grande des précautions...

 

Notre conseil : Privilégiez la base !

Pour celles qui ne peuvent pas se passer de leur couleur fétiche ou qui n'ont pas forcément envie de renouveler tous leurs produits tout de suite, vous pouvez simplement changer votre base habituelle (qu'il est conseillé d'appliquer à chaque fois pour éviter que la pigmentation soit en contact direct avec vos ongles), si celle-ci contient des ingrédients à risques. Libre à vous ensuite d'opter pour une marque proposant des vernis dénués d'un maximum de substances nocives pour l'environnement, votre peau et votre santé !

Pour en savoir plus et accéder à toutes les fonctionnalités

Téléchargez notre application !