25-06-2018

Comment bien décrypter la composition de vos cosmétiques ?

Votre salle de bain regorge de soins en tout genre ? Vous passez des heures au rayon cosmétique de votre grande surface ou magasin spécialisé en ne sachant jamais si le produit que vous venez de choisir est bon pour votre peau ou votre santé ? Voici quelques outils qui vous permettront de déchiffrer cette fameuse liste INCI que les fabricants sont obligés d'inscrire sur l'emballage de chacun de leurs produits cosmétiques.

INCI... Un terme court et infaillible

Créée par l'association américaine CTFA (Cosmetic, Toiletry and Fragrance Association) en 1973, la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients) permet de répertorier l'ensemble des composants de n'importe quel produit de beauté et donc de repérer ceux qui pourraient être néfastes à notre santé, nocifs à l'environnement ou encore source d'irritations et d'allergies. 

Obligatoire en Europe depuis 1998, ce système est homogène pour toutes les régions qui l'utilisent comme, citée précédemment, l'Europe ainsi que le Japon et les Etats-Unis. De plus, le Règlement Cosmétique Européen n°1223/2009 adopté en 2013 s'applique à tout produit cosmétique fini qui aimerait faire son entrée sur le marché européen. C'est-à-dire que les fabricants concernés doivent se fixer sur les exigences de ce règlement et apporter un étiquetage conforme aussi bien pour la liste INCI et les substances admises ou non sur le territoire que pour d'autres symboles tels que la fonction du produit, sa durée de vie une fois ouvert, son numéro de lot...

 

Comment fonctionne une liste INCI ?

Le dosage

Toutes les informations ont été publiées par la CTFA dans l'International Cosmetic Ingredient Dictionary et Handbook mais comme on est gentil, on va la faire plus courte !

Dans la liste INCI, les fabricants ont l'obligation de faire apparaître les ingrédients par ordre de concentration décroissante si elle est supérieure à 1%, en deça il peuvent les classer dans l'ordre qu'ils souhaitent. On estime que dans la plupart des cas la concentration de 1% est atteinte au bout du 4ème ou 5ème ingrédient.

Sur cet exemple de notre application INCI Beauty, c'est donc l'eau (Aqua) qui a la concentration la plus importante pour ce produit, suivi du vinaigre (Acetum) et du jus de feuilles d'Aloes (Aloe Barbadensis Leaf Juice) ... après on peut commencer à avoir des doutes pour le Brassica Alcohol, la Glycerin et le Cetearyl Alcohol

La règle sur le nom des ingrédients

- Les ingrédients synthétiques et naturels sont indiqués en anglais.
- Les ingrédients issus de plantes sont indiqués en latin.
- Les noms des colorants se composent des deux lettres CI (Color Index) suivies de 5 chiffres. Il existe des colorants naturels (CI 75xxx et CI 77xxx) et des colorants de synthèse.
- Les extraits végétaux ou huiles végétales ont des noms composés en trois parties. Tout d'abord, c'est le nom botanique latin de la plante utilisée qui est mentionné, puis le nom anglais de la partie de la plante qui est employée comme par exemple la fleur (flower), l'écorce (peel), le noyau (kernel)... Et pour terminer, on désigne la nature de l'actif : "extract" pour les extraits végétaux et "oil" pour les huiles végétales.
- On applique le même principe pour les eaux florales, le dernier mot étant obligatoirement Water (eau).

Les marques ont l'obligation d'indiquer les allergènes (si leur concentration dépasse un certain taux Voir La réglementation cosmétique) en fin de liste. Ils font naturellement partie des parfums et autres huiles essentielles de la composition même s'ils ne sont pas utilisés de la même façon selon les marques. Si c'est une marque bio, l'huile essentielle sera employée de façon "pure" alors qu'une marque de type grande surface va plutôt procéder à une transformation chimique du composant, ce qui lui permettra d'en produire plus et qui souvent à la fin, peut faire une différence de prix considérable à l'achat pour le consommateur... Cette explication est donc l'une des raisons évidentes du prix plus élevé d'un produit d'une marque certifiée bio. 

Le terme [Nano]

En Europe, la visibilité du terme [nano] sur l'étiquetage des produits cosmétiques est obligatoire depuis juillet 2013. Les fabricants doivent donc s'engager à indiquer si tel ou tel ingrédient utilisé dans la composition est réduit à l'état de nanoparticules. Le terme doit être mentionné entre crochets ou parenthèses et doit être situé juste à côté de l'ingrédient concerné : Titanium Dioxide [nano].

Cet état a été mis en place pour certains composants actifs afin de les rendre plus petits et plus confortables à utiliser. On peut prendre l'exemple des protections solaires, les nanoparticules étant intégrées aux filtres UV minéraux comme le Titanium Dioxide ; c'est ce qui permet à la crème de ne pas avoir d'effet blanc sur la peau et de devenir invisible. On peut également retrouver les nanoparticules dans le maquillage, les déodorants (effet anti-traces blanches)...

Le [May Contain +/- :]

L'appellation May Contain (peut contenir) est inscrite en fin de liste INCI et fait référence à tous les colorants naturels ou de synthèse utilisés dans telle ou telle version d'un même produit cosmétique - Par simplicité, l'industriel ne fournit qu'une seule liste Inci qui concerne différents coloris par exemple. Principalement, cela s'applique aux produits de maquillage, coloration capillaire et vernis à ongles.

Le F.I.L.

Noté en fin de liste INCI pour certains produits cosmétiques, le F.I.L suivi en général d'une lettre et de quelques chiffres (par exemple F.I.L B54892/2), correspond à un ingrédient gardé secret par le fabricant; le consommateur n'aura aucun renseignement le concernant. Par contre, ce numéro permettrait le cas échéant (lors d'allergies par exemple) d'identifier et de retrouver l'ingrédient en question.

 

Reconnaître les ingrédients à éviter grâce à l'application INCI Beauty

Grâce au système de notation de notre application et surtout aux fleurs de couleurs présentes devant chaque ingrédient, vous pouvez repérer d'un seul coup d'oeil :

 Les ingrédients ne posant aucun problème 
 Les ingrédients soumis à réglementation ou potentiellement irritants 
 Les ingrédients peu écologiques et indirectement néfastes pour la santé  
 Les ingrédients controversés et à risque direct pour la santé  

De plus, si l'un de vos soins cosmétiques n'est pas du tout bien noté ou s'il présente des ingrédients que vous n'avez plus envie d'utiliser, il vous suffira de rechercher dans les alternatives, un produit qui a la même fonction mais dont la composition est meilleure pour votre peau, votre santé et également pour l'environnement.

Pour en savoir plus et accéder à toutes les fonctionnalités

Téléchargez notre application !